• back
  • 13.2.2-LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ET L'INDUSTRIE DE CAFÉ-LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ET LA PRODUCTION DE CAFÉ

  • header fr
  • Le changement climatique et la production de café

     
     
    Considérant que la variabilité climatique a toujours été le facteur principal responsable de la fluctuation de la production de café dans le monde; le changement climatique, en raison du réchauffement global, se traduira en des changements réels sur où et comment le café pourrait être produit à l'avenir. Cela va affecter des millions de producteurs ainsi que tous les autres participants  de la chaîne de valeur, jusqu'au consommateur final et présente un défi majeur pour l'industrie du café. Alors comment en atténuer l'impact?
     
    L'actuelle évolution du climat planétaire est en grande partie due à la combustion des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel) et à la minéralisation de la matière organique à la suite de l'utilisation des terres. Ces processus ont été causés par l'exploitation de l'humanité des ressources fossiles, de défrichement de la végétation naturelle (forêts par exemple) et de l'utilisation de ces sols pour l'agriculture. Ces activités ont surtout conduit à une augmentation mesurable du dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère, une augmentation qui se traduit par le réchauffement global. Il en est ainsi parce que le CO2 empêche la réflexion du soleil dans l'espace, et ainsi l'enferme davantage dans l'atmosphère de la Terre. D'autres Gaz à Effet de Serre  (GES) contribuant sont le méthane (CH4), l'oxyde nitreux (N2O), les hydrofluorocarbures - HFC,  les  perfluorocarbones PFC et l'hexafluorure de soufre - SF6.
     
    Il est important de noter que les différentes formes d'agriculture, y compris la production de café, contribuent également aux émissions de GES, et donc au changement climatique. Mais  tous les autres maillons de la chaîne le font également: la transformation, le commerce, le transport, la torréfaction, l'emballage, la distribution, la préparation du café, le service etc. Il y a donc une nécessité de collaboration de tous les participants afin de limiter la contribution du café au problème des GES. Toutefois, les cultivateurs de café sont de loin le groupe le plus important qui est directement touché et le plus vulnérable à l'impact du réchauffement climatique.
     
    La première réaction mondiale officielle à la nécessité d'isoler les émissions de GES dans l'atmosphère et de limiter leurs émissions a été matérialisée dans un document intitulé Le Protocole de Kyoto. Pour plus d'informations sur ceci visitez http://unfccc.int/2860.php 
     
    Une nouvelle terminologie ... 
    Le débat sur le changement climatique a suscité toute une nouvelle terminologie qui n'est pas toujours claire au lecteur moyen.
     
    La Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques CCNUCC a donc publié un glossaire détaillé des acronymes sur le changement climatique, qui peut être consulté à http://unfccc.int/essential_background/glossary/items/3666.php.
     
    L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture offre un glossaire similaire, mais peut être un peu plus connexe à l'agriculture http://www.fao.org/climatechange/en/