• back
  • 3.3.2-CRÉNEAUX DE MARCHÉ, ENVIRONNEMENT ET ASPECTS SOCIAUX-TECHNOLOGIE CARTOGRAPHIQUE POUR LA COMMERCIALISATION DU CAFÉ

  • header fr
  • Technologie cartographique pour la commercialisation du café

     
     

    Non seulement des informations faisant foi sur les endroits et la manière dont le café est cultivé contribuent à faire du café un café de spécialité ou biologique couronné de succès, mais elles peuvent aussi contribuer à éviter toute fausse interprétation. La technologie moderne permet de montrer sur une carte non seulement l'endroit où est cultivé un café mais aussi de décrire les caractéristiques propres à cette région telles que l'altitude, les sols, le type de végétation, la pente, les précipitations et les aspects avantageux de l'environnement. En présentant cette information sur des cartes ou graphiques, les producteurs sont en mesure de montrer pourquoi leur café est unique ou du moins différent de ceux du reste des autres cafés du pays ou de la région. Si un producteur cherchait en plus à obtenir une "appellation" autorisée réalisable, alors il aura aussi besoin de d'une information spatiale afin de définir légalement et formellement la localisation  de la zone d'appellation et permettre ainsi également l'authentification de l'appellation et du café en question. D'un autre côté, un nombre croissant de consommateurs demande que le café soit produit en accord avec l'environnement, c'est à dire bien cultivé et transformé et qu'il provienne d'une région ou d'une exploitation spécifique…

    Nous disposons aujourd'hui de technologies appliquées dans ces domaines qui permettent aux producteurs et organisations de fermiers de régler ce genre de questions ainsi que d'autres.

    Projets actuels: 

    L'Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID), finance/a financé, des projets au Pérou, Guatemala, Costa Rica, République Dominicaine et quelques pays d'Afrique qui utilisent l'approche suivante pour régler ce genre de questions :

    • La position géographique de chaque exploitation est dûment cartographiée et enregistrée par des agents de vulgarisation à l'aide d'une unité de système de positionnement global (GPS).
    • Des données sont recueillies sur la manière dont les producteurs cultivent leurs cafés y compris les variétés, l'altitude, l'utilisation de pesticides et autres détails qui pourraient s'avérer importants pour la commercialisation ou la certification. Les agents de vulgarisation recueillent aussi des données sur les pratiques, la qualité et autres aspects qui pourraient déterminer le caractère « unique » du café provenant de l'exploitation, du groupe de producteurs, ou de la zone d'appellation. Des données socio-économiques son également recueillies.
    • Toutes ces informations (production et localisation) sont saisies dans une base de données spatiales ou Système d'Informations Géographiques (GIS). Ce système fonctionne comme une base de données traditionnelle, mais comprend pour chaque dossier des informations sur la situation géographique.
    • Des cartes sont créées montrant non seulement l'emplacement des exploitations agricoles mais également toutes les caractéristiques d'intérêt pour chacune d'entre elles ainsi que pour le café qui y est produit.        

    Ces projets sont mis en place par le Centre National de Levé Géologique des Ressources de la Terre et de la Science des Etats Unis (US Geological Survey's National Center for Earth Resources and Science - EROS), des agences et institutions de recherche agricole, et le Centre de Formation et Recherche Tropical Agricole - CATIE) pour le Costa Rica. L'initiative se dénomme GeoCafé dû au type d'information combinée sur le café et sur la situation géographique. Les systèmes GeoCafé qui se développent mènent à une meilleure gestion de la production, promeuvent l'établissement de mécanismes qui facilitent le contrôle et retraçage du café et, facilitent l'accès à l'information, disponible sur Internet, sur la production, transformation et commercialisation du café. En même temps ils fournissent aux potentiels acheteurs des informations sur le café, ce qui renforce les efforts de marketing. Par exemple, Où se cultive et produit un type particulier de café ? Qui le cultive ? Quelles sont les exploitations agricoles qui se trouvent à une certaine altitude ? Quelles sont les conditions climatiques et des sols de celles-ci ? Quel type de recouvrement forestier y'a-t-il à cet endroit ? Et ainsi de suite…

    Bien que les petits agriculteurs ne ressentent qu'une nécessité limitée pour ce genre de système, celui-ci est néanmoins de grande utilité en tant qu'instrument d'information et de gestion pour les organisations, états et coopératives de producteurs, et particulièrement pour ceux qui promeuvent leur café sous une appellation ou sous un logo spécifique.  

    Les résultats de ces projets GeoCafé peuvent se trouver sur l'Internet. Tout utilisateur peut étudier les cartes, les élargir ou réduire afin d'en voir les détails, et même demander à voir toutes les exploitations remplissant certains critères (par exemple : me montrer toutes les exploitations dans cette zone qui se trouvent à plus de 1000 mètres d'altitude et qui produisent de l'Arabica.) Pour plus d'informations et pour voir les cartes actuelles veuillez visiter les sites suivants :

    http://www.dominicancoffee.com
    http://www.guatemalancoffees.com
    http://edcintl.cr.usgs.gov/geocafe/
     

    La technologie à la base de GeoCafé  est bien connue et se trouve à un stade mature. GeoCafé peut s'arranger complètement sur  mesure et le système n'a pas besoin de logiciels complexes et compliqués pour fonctionner et maintient un niveau basique d'application. Les coûts d'implantation sont réduits car, d'un côté, la plateforme technologique a déjà été développé et, d'un autre côté, la collecte d'informations est faite par des agences partenaires qui utilisent des ressources internes (si disponibles). Avec quelques ajustements mineurs, le système GeoCafé peut être adapté à d'autres récoltes ou être utilisé à d'autres fins (par exemple, la gestion et conservation des bassins, contrôle de l'environnement).

    Pour plus d'informations sur le projet GeoCafé veuillez contacter : Larry Tieszen, tieszen@usgs.gov ou; Christian Rasch lizr@anacafe.org  ou; Luis Zamora lzamora@icafe.go.cr.