• back
  • 2.10.4-LES MARCHÉS DES CAFÉS-CAFÉ SOLUBLE - TECHNIQUES DE FABRICATION

  • header fr
  • Café soluble - techniques de fabrication

     
     

    Extraction:C'est la température de l'eau d'extraction et sa vitesse de diffusion dans le café torréfié, moulu, qui déterminent la qualité de l'extraction des solides de café soluble.
    Dans la pratique, l'eau qui entre dans le système peut approcher les 200º C sous haute pression. L'extraction requiert une rangée de percolateurs ou de cellules d'extraction relies, utilisant le principe de l'écoulement inverse continu. Chaque cellule d'extraction est remplie tour a tour de café frais. L'eau chaude est introduite dans la cellule que contient le café le moins  frais ayant subi la plus grande extraction; elle y collecte les solides solubles qui sont vulnérables à la température élevée et les transporte jusqu'à la cellule suivante, et ainsi de suite.  Dans chaque cellule la liqueur de café accumule davantage de solides solubles. Lorsque la sixième cellule d'un cycle est atteinte la température de la liqueur a été abaissée et les saveurs délicates qui composent le café torréfié le plus frais et qui sont essentielles à la qualité finale subissent ainsi des dommages minimums. La liqueur est ensuite prélevée et refroidie.  Elle consiste à présent entre quelque 85 % d'eau et 15 % de café soluble. Dans l'intervalle la première cellule du cycle (dans laquelle l'extraction a été effectuée avec l'eau la plus chaude) est vidée du marc restant et rechargée de café frais pour recommencer la cycle. Il y a ainsi toujours une cellule non utilisée, ce qui exige sept cellules au total.

    Evaporation:Elle est nécessaire pour réduire la teneur en eau de la liqueur a 50 %. Mais tout d'abord la liqueur est centrifugée afin de retirer les particules non solubles. Evaporer la liqueur a une pression normale exigerait des température très élevés qui dénatureraient le goût de la liqueur et entraîneraient la perte de précieux arômes de café. C'est la raison pour laquelle l'évaporation se fait dans des conditions de vide primaire et de basse température.

    Séchage par pulvérisation:
    Il exige une tour cylindrique large dotée d'une base conique. La liqueur concentrée est introduite par le haut sous pression, avec un jet d'air chaud. Les gouttelettes qui retombent sèchent pour donner une poudre fine qui refroidit en descendant. Ces particules peuvent ainsi être agglomérées pour constituer des granules en les humidifiant dans une vapeur à basse pression, ce qui leur permet de coller entre elles. Les granules humides sont ensuite sèches à mesure qu'ils descendent par une deuxième tour et sont tamises pour obtenir des granules finaux de taille uniforme.

    Lyophilisation:Elle consiste en la congélation de la liqueur de café en tourteaux d'environ 6 mm d'épaisseur sur un convoyeur en mouvement à une température de -45º C. Le tourteau congelé est ensuite brisé en petites particules et les cristaux de glace sont retirés sous vide très élevé, et sont directement transformés en vapeur d'eau par un procédé connu sous le nom de sublimation, La lyophilisation consomme davantage d'énergie mais elle ménage le produit étant donne qu'une chaleur moindre est utilisée pour évaporer l'eau contenue. Par conséquent, la lyophilisation est utilisée pour les mélanges de café instantané le plus fins et les plus coûteux.