• back
  • 2.2.1-LES MARCHÉS DES CAFÉS-ETATS-UNIS D’AMÉRIQUE

  • header fr
  • Etats-Unis d’Amérique

     
     

    Quelques chiffres:

    • Population: 314.66 millions.
    • Selon l'OIC la consommation par habitant en 2009 atteignait de 4,09 kg. soit une hausse de 3.98 kg enregistré en 1995, mais inférieure à 4,20 kg en 2004
    • Les États-Unis représentaient 18,8 % des importations brutes mondiales en 2009; le chiffre équivalent était 69 % en 1947, 44 % en 1968 et 18 % en 1994.
    • En 2009 les importations de café vert étaient 20,9 millions de sacs; les importations brutes de café sous toutes ses formes étaient 23,6 millions de sacs EGV.
    • Les principaux fournisseurs de fèves vertes étaient : Brésil 26 %, Colombie 16 %, Viêt-nam 13 %, Guatemala 8 %, le Mexique 6%, l'Indonesie 6 %, le Pérou 4% et le Costa Rica 4%. Considérés conjointement, El Salvador, le Honduras, et le Nicaragua fournissaient 11% supplémentaires.
    • Les importations de café vert de pays de l’Europe, ont subi une diminution sensible: de plus de 1 million de sacs achevés en 2006 à juste 674 000 sacs en 2009, dont plus de 98% provenait d’Allemagne.
    • En 2009 les parts des importations de café vert de pays producteurs étaient estimées à : Arabica 78 %; Robusta 22 %.
    • Les importations de café transformé étaient 2,64 millions de sacs, dont approximativement 26 % provenaient du Mexique, 23% du Brésil, 25%, 17% du Canada et 13% des pays de l”UE. Les exportations de café transformé étaient 2,37 millions de sacs, dont quelque 79 % étaient destinés au Canada.
    • Les estimations des parts de marché combinées de Kraft Foods, Sara Lee / DE, Procter & Gamble, Starbucks et Nestlé allaient de 75 % à plus de 80 %.
    • 16% du café consommé est décaféiné, soit une hausse de 9 % en 2002, ce qui néanmoins est inferieur au 25 % de part qu’il representait en 1987.


    Café vert:
 Il constitue l’essentiel des importations des États-Unis. Si l’on considère l’augmentation de la consommation de café de spécialité dans les États-Unis, il est assez surprenant de constater que les importations de café vert provenant de différentes origines n’ont guère changé au cours des 10 dernières années. En 1990, 61% des importations de café vert de pays producteurs provenaient du groupe de Doux Colombiens et d’Autres groupes de doux, alors qu’en 2008 ce pourcentage était presque iinchangé à 54%, mais des problèmes d’approvisionnement en Colombie et en Amérique Centrale en 2009 (et probablement en 2010 aussi) l’ont réduit à un peu plus de 48%.

    Cependant, les importations de café vert brésilien varient d’un année à l’autre et en 2009 ils ont augmenté à prés de 26% de fèves vertes contre 22 % enregistrés en 2007, alors que les importations de Robusta (importations estimées de Robusta brésiliens y comprises) sont tombé du 27% enregistré en 2006 à 22% en 2009. Il n’y pas doute que l’utilisation croissante de Robustas pendant la période 2000/06 pourrait bien refléter la plus grande consommation de mélanges d’expesso contenant Robusta, mas cela reflète également le fait que le Robusta continue à être incorporé aux mélanges de cafés classiques en tant qu’un moyen pour attendre un coût bas. Cependant le déclin plus récent dans l’utilisation de robusta, est considéré par certains analystes, le résultat de la résistance des consommateurs au profil du goût changé en raison d'un pourcentage plus élevé de robusta dans les mélanges.

    Café torréfié et moulu:
 Un peu moins des deux-tiers du total des ventes de café concernent le café torréfié et moulu vendu par le biais des supermarchés. Plus de 70 % du café vendu pour la consommation à domicile (dont 82% de l’ensemble de la consommation a lieu sur la base de tasses consommées par persone par jour) concernent du café torréfié et moulu vendu en boîte ou en sachet sous vide.

    Café de spécialité:
 Ce secteur a transformé et amélioré l’image du café aux yeux du consommateur américain En 1991 l’on estimait qu’il n’y avait que 500 établissements offrant des cafés gourmet ou de spécialité, et pourtant en 2009 ce chiffre s’élevait à une estimation d’un peu plus de 10 000 établissements. Ce nombre ne tient pas compte d’autres lieux de consommation de café tels que les vendeurs des rues, les kiosques, les distributeurs automatiques et les cafés situés dans les librairies, les stades et les infrastructures de transport, dont le nombre a aussi explosé.

    En dépit de ce mouvement, le café torréfié ou standard reste le café le plus populaire consommé en Amérique en 2009, représentant 70 tasses de café sur 100 bien que c’est une réduction des 79 tasses sur 100 enregistrées en 2007. La consommation de café soluble, en revanche, a été témoin d'une résurgence au cours des trois dernières années et représente aujourd'hui environ 11 tasses de café sur 100 (une hausse d’un peu moins que 7 tasses sur 100 en 2004), alors que les autres 19 tasses sur 100 se composent de boissons de café gourmet ou de spécialité. Il semblerait que la tendance vers des produits de café de spécialité et en particulier les produits de café soluble de spécialité, a fait des ravages sur la consommation régulière de café, mais les données suggèrent que les modèles de consommation varient nettement d'une année à l’autre et il se pourrait bien être que la situation économique actuelle a accéléré la tendance vers le café soluble, mais ce tendance ne pourrait pas être soutenue à plus long terme.

    Mis à jour 02/2011