• back
  • 5.1.3-LOGISTIQUE ET ASSURANCE-PLAQUE-TOURNANTE D'EXPÉDITION (HUBS MARITIMES)

  • header fr
  • Plaque-tournante d'expédition (Hubs maritimes)

     
     

    Les plaques-tournantes d'expédition (ou hubs maritimes) et les porte-conteneurs de collecte sont en train de considérablement gagner en importance à mesure que le secteur du transport maritime évolue pour répondre aux exigences de la mondialisation et que le nombre de navires de grosse taille augmente dans la flotte mondiale.

    Certains navires peuvent déjà transporter plus de 11 000 TEU (twenty foot equivalent unit = équivalents vingt pieds) et les prévisions (fins de 2007) indiquent que des navires d'une capacité encore plus grandes  devraient devenir opérationnels dans un avenir relativement proche. Les navires de cette grande taille ne peuvent faire escale que dans les ports suffisamment profonds et qui peuvent offrir les chargements et les capacités mécaniques nécessaires pour assurer une manutention rapide et efficace. Pour cette raison les ports de plus petite taille transférerent de plus en plus leurs chargements vers la plaque-tournante d'expédition régionale la plus proche, un peu comme le font depuis des années les compagnies aériennes. Pour certaines origines (Viet Nam, Indonésie, par exemple) cette pratique est d'ores et déjà installée mais ailleurs elle crée quelques problèmes pour la branche.

    Il n'est pas rare que les réceptionnaires de café disposent d'un avis d'embarquement adéquat, conforme au contrat, mais qu'ils ne connaissent pas le nom du navire qui va effectuer la livraison au port de débarquement final car le nom du navire de transbordement n'est pas toujours connu lors du chargement.

    Les services de suivi et de repérage des cargaisons sur Internet offrent aussi des solutions pour autant que l'avis d'embarquement comprenne le numéro du conteneur (que les exportateurs sont tenus de fournir dans l'avis d'embarquement). Les plus gros réceptionnaires qui opèrent sur la base d'un système d'approvisionnement en flux tendus (JAT - just à temps) demandent aux armateurs de les informer directement par courrier électronique, dans un délai donné, de tous les arrangements de transbordement y compris le nom du navire principal ainsi que la date et l'heure probables d'arrivée (ETA) à destination. Voir egalement le sujet 05.01.09 sur les transbordements.

    Evidemment, peut-être pas immédiatement, mais d'autres questions peuvent surgir lorsque les autorités d'un port de transbordement Imposent certaines conditions relatives à la cargaison, qui doit y être transbordée.

    Par exemple, à la fin de 2006, Panama a ordonné que les hublots des conteneurs transportant du café vert pour le transbordement dans les ports Panaméens (Bilbao et Manzanillo) devaient être fermés hermétiquement, et qu'ils devaient être accompagnés d'un certificat phytosanitaire. Ceci pour se protéger contre l'infestation Broca (scolyte du grain de café) étant transmise par des cafés d'autres pays producteurs. Le non-respect de l'ordonnance signifie que le conteneur ne sera pas autorisé à être déchargé pour continuer le voyage, ce qui déclenchera des potentielles problèmes de logistiques et financiers considérables.

     

      Mis à jour 11/2007