• back
  • 12.2-QUESTIONS RELATIVES AU CONTRÔLE DE LA QUALITÉ-NORMES MINIMALES DE L'OIC VISANT LE CAFÉ EXPORTABLE

  • header fr
  • Normes minimales de l'OIC visant le café exportable

     
     

    À l'échelle internationale, les cours très bas du café dus à la production excédentaire de la fin des années 90 et du début des années 2000 ont conduit à demander l'élimination pure et simple du marché des qualités les plus basses, et le Conseil de l'OIC a adopté une résolution à cet effet.

    La Résolution 407 introduit  en février 2002  un standard minimal obligatoire pour les exportations de café, cependant ces normes n'ont pas pu être renforcées  car elles ont été constamment amendées par la Résolution 420 (mai 2004) qui suggère des normes volontaires minimales de qualité pour l'exportation du café , aussi bien l'Arabica  que le  Robusta. L'objectif est de mettre un terme à l'exportation de fèves de qualité inférieure et ainsi de réduire l'offre en espérant que cela contribuera à faire remonter les prix. Le Programme d'amélioration de la qualité du café de l'OIC demande aux membres producteurs de ne plus autoriser l'exportation d'Arabica présentant plus de 86 défauts par échantillon de 300 grammes ou de Robusta présentant plus de 150 défauts par échantillon de 300 grammes.

    Le programme demande également aux membres de ne pas exporter d'Arabica ou de Robusta de quelque grade que ce soit dont le taux d'humidité est inférieur à 8 % ou supérieur à 12,5 %, à condition que cela n'affecte pas les bonnes pratiques commerciales établies et acceptées. Ainsi, lorsque les taux d'humidité sont inférieurs à 12,5 % les exportateurs devraient s'efforcer de les maintenir et même de les réduire.

    Des exceptions sont admises pour les cafés de spécialité qui ont traditionnellement un taux d'humidité élevé, tels que les cafés moussonés indiens. Néanmoins la Résolution  420 exige que tous les producteurs identifient  clairement sur le Certificat d'origine  ces cafés qui ne sont pas en conformité avec les normes recommandés.  

    Pour l'année caféière Octobre 2006 - Septembre 2007, l'OIC a signalé que 28 pays membres exportateurs, représentant près de 61 millions de sacs, soit près de 68% de toutes les exportations 2006/07, ont fourni des informations sur la qualité du café exporté. De ces exportations, plus de 56 millions de sacs (92%) ont été classés étant conformes aux objectifs de défauts et de taux d'humidité ciblés par la Résolution. La division arabica/robusta fut: 92% arabica et 8% robusta. L'OIC a également signalé qu'il s'attend à ce que le Viêt-nam introduira progressivement nouvelles normes de qualité, réduisant le maximum admissible du niveau de corps étrangers du 1% actuel à au-dessous de 0,5%; et le taux d'humidité dans les cafés expédiés de 13% à 12,5%. Il est prévu que les nouvelles normes seront entièrement mis en œuvre pour 2010.

    Pour de plus amples informations, consulter la Résolution 420 du 21er mai 2004 à l'adresse www.ico.org et le document EB 3941 (http://dev.ico.org/documents/eb3941e.pef)

    Mis à jour 01/2008