• back
  • 12.8.6-QUESTIONS RELATIVES AU CONTRÔLE DE LA QUALITÉ-OTA - CAFÉ EN SAC EN CONTENEURS

  • header fr
  • OTA - Café en sac en conteneurs

     
     

    La condensation ne peut pas toujours être évitée mais il est possible d'éviter ou de réduire les dommages en respectant quelques principes de base.

    • Les conteneurs doivent être impeccables du point de vue technique : étanches; exempts de trous et de corrosion sur le toit ou sur les côtés; être équipés de galets de verrouillage, de joints en caoutchouc et d'autres dispositifs de fermeture hermétique. Ils doivent toujours être propres (balayés) et être secs et sans odeur.
    • Lorsque l'empotage a lieu dans les locaux du chargeur, le chargeur doit inspecter les conteneurs. Un inspecteur devrait entrer dans le conteneur et en fermer les portes. Si de la lumière du jour est visible le conteneur doit être immédiatement rejeté. Il convient aussi de vérifier que tous les joints en caoutchouc des portes sont entiers et étanches.
    • L'empotage du conteneur devrait avoir lieu à couvert, au cas où la pluie se mettrait à tomber à ce moment là. Les sacs devraient être sains : pas de sacs qui fuient, flasques ou déchirés; pas de sacs mouillés; pas de sacs tâchés.
    • L'empilage ensellé (voir Section 05, Logistique) est le meilleur moyen d'empiler les sacs dans un conteneur étant donné qu'il permet de minimiser la circulation d'air entre les sacs et réduit donc le transport d'humidité aux endroits froids (sur le toit ou sur les parois). Les conteneurs ne devraient jamais être remplis au maximum de leur capacité possible - laisser toujours suffisamment de place au-dessus de la pile.
    • La meilleure pratique consiste à tapisser le conteneur de carton (dans l'idéal) ou de deux couches de papier kraft, de préférence ondulé, le côté ondulé contre la structure en acier, de sorte que les sacs n'entrent pas en contact avec le métal non recouvert du conteneur. Une fois l'empotage achevé, placer une double couche de papier kraft sur le dessus des sacs et jusqu'au plancher dans l'encadrement de la porte. Ceci permet au papier d'absorber, ne serait-ce que partiellement, la condensation du toit. Il convient aussi de noter que bien que les dessiccants ou les sacs secs sont censés absorber l'humidité pendant la traversée ils ne devraient être utilisés qu'avec l'autorisation préalable expresse du destinataire. Nombre de destinataires n'autorisent pas leur utilisation, quelles que soient les circonstances.
    • Au moment de la réservation auprès d'un transporteur maritime, il convient de toujours demander de "stocker loin des sources de chaleur, au frais et à l'abri du soleil/des intempéries". L'expression "stocker sous pont" ne convient plus pour les porte-conteneurs moderne.
    • L'expérience montre que la plupart des problèmes de condensation qui surviennent pendant le transport maritime sont causés à l'origine (les conteneurs sont empotés trop à l'avance de l'expédition, ou ne sont pas correctement tapissés), ou immédiatement après le déchargement (en particulier pour les conteneurs qui arrivent en hiver). Il est par conséquent de la plus haute importance de limiter dans toute la mesure du possible à la fois la durée du transit et les temps d'attente ou de stockage intermédiaire et les tronçons terrestres pendant le transit.