• back
  • 12.8.5-QUESTIONS RELATIVES AU CONTRÔLE DE LA QUALITÉ-OTA - PRÉVENIR LA CONDENSATION PENDANT L’EXPÉDITION

  • header fr
  • OTA - Prévenir la condensation pendant l’expédition

     
     

    La condensation survient car l'humidité est toujours présente dans l'atmosphère et que des matières hygroscopiques (qui attirent l'eau) telles que le café contiennent normalement aussi une certaine quantité d'humidité. Le café qui affiche un taux d'humidité supérieur à 12,5 % (ISO 6673) ne devrait jamais être expédié, que ce soit en conteneurs ou en sacs, car au-delà de ce point le risque de condensation et donc d'apparition de champignons est si élevé qu'il en devient inacceptable. Au titre des normes minimales à l'exportation de l'OIC, les seules exceptions pourraient être les cafés de spécialité, tels que les cafés moussonés indiens.

    Il ne s'agit pas de dire ici qu'un taux d'humidité de 12,5 % est acceptable du point de vue commercial quel que soit le café - pour certains cafés, certaines origines et certains acheteurs c'est tout le contraire. Le chiffre de 12,5 % représente simplement un seuil technique connu auquel le risque de dommages causés par la condensation et l'apparition de moisissure pendant le stockage et le transport devient inacceptable parce que trop élevé. Les chargeurs qui expédient normalement leur café lorsqu'il affiche un taux d'humidité inférieur à 12,5 % devraient indéniablement continuer de le faire.

    Un nombre croissant d'acheteurs incluent à présent un taux maximum d'humidité autorisé à l'arrivée dans les contrats d'achat. Les préoccupations croissantes en matière d'innocuité des aliments et d'hygiène dans les pays consommateurs impliquent que les exportateurs seraient bien avisés de se familiariser avec les exigences de leurs acheteurs en la matière.