• back
  • 13.4.5-LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ET L'INDUSTRIE DE CAFÉ-LES MARCHÉS VOLONTAIRES POUR LA COMPENSATION DE CARBONE

  • header fr
  • Les marchés volontaires pour la compensation de carbone

     
     
    Les marchés volontaires ne nécessitent pas autant de documentation et de capital d'investissement comme c'est le cas dans les marchés obligatoires (MDP). Cependant, les prix sont extrêmement variables parce que les promoteurs des projets ont la liberté d'adopter des normes ou non, de créer de nouvelles méthodes, et d'avoir ou non des vérifications par des tiers. Nous voudrions egalement souligner que vers la fin 2009, nous ne connaisons aucune application complete dans le secteur caféier.
     
    Toutefois, cette liberté de négociation affecte les prix des crédits puisqu'ils sont directement liés à la qualité et la crédibilité de la méthodologie qui a été utilisée, et le niveau de vérification par audit de tiers ou d'autres mécanismes d'assurance. Les critiques se réfèrent à un manque de méthodologies réglementées pour arriver aux crédits ainsi que l'impossibilité de tracer le volume présumé de GES. L'absence de règlements pourrait entraîner un double comptage des crédits, intentionnellement ou non, et à avoir confiance que les crédits déjà achetés seront pris en compte dans l'avenir. Après tout, les projets peuvent échouer tandis que les normes et systèmes de vérification peuvent se révéler insuffisants ou inadéquats.
     
    Même dans ce cas, la voie volontaire pourrait être la plus appropriée pour les petites et moyennes initiatives (projets) qui n'ont pas la capacité et la connaissance pour développer de véritables crédits de carbone du type MDP.
     
    L'élargissement du domaine d'activités et l'extension d'espaces ciblés pourraient également résulter en la participation par davantage de personnes ou de communautés.
     
    En outre, l'investissement dans des organisations sociales ou de producteurs devrait faciliter l'accès des petits cultivateurs aux possibles avantages offerts par les marchés du carbone.
     
    Les normes conduisant aux Crédits Carbone Vérifiés qui pourraient être adopteés par les cultivateurs de café sont énumérées ci-dessous. Pour plus de détails et comparaisons sur leurs diffèrences recherchez le rapport intitulé "Comprendre le marché volontaire du carbone: une comparaison des normes de compensation du carbone" à www.co2offsetresearch.org 
     
    • Les normes pour la compensation volontaire du carbone (www.v-c-s.org) qui présente une section sur la gestion des terres agricoles (arbres à café, végétation, terres et eaux usées) .
    • Plan Vivo (www.planvivo.org) dont le projet 'Scolel Te' au Mexique inclut une section qui traite des arbres d'ombre dans les plantations caféières.
    • CarbonFix, (www.carbonfix.info) dont la norme CarbonFix a été développée pour les projets de boisement climatique.
    • La Bourse de climat de Chicago (www.climatex.com), fixe des normes (protocoles) pour un certain nombre de disciplines de compensation, y compris la séquestration du carbone forestier.
     
    L'Alliance de Climat, de Communauté et de Biodiversité (www.climate-standards.org) inclut trois types de crédits: Approuvé, Argenté et Or qui dépendent des résultats fournis par le contrôle. Cependant, si des Crédits Carbone Vérifiés sont sur le point d'être délivrés, ils doivent être contrôlés par une des autres normes volontaires.