• back
  • 13.3.4-LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ET L'INDUSTRIE DE CAFÉ-QUI FAIT QUOI?

  • header fr
  • Qui fait quoi?

     
     
    Vers la fin 2009, il est évident que l'industrie est encore aux étapes préliminaires d'essai de transformer la stratégie en action. Beaucoup d'informations doivent être collectées tandis que les méthodologies et les solutions potentielles doivent non seulement être identifiées, mais doivent également être testées.*
     
    Néanmoins, un nombre considérable d'activités sont en cours ou planifiées comme énumérées ci-dessous (en ordre chronologique, dans la mesure du possible):**
     
    13.03.04.1 CATIE: le Centre agronomique tropical de recherche et de formation au Costa Rica a travaillé sur la capture du carbone et le développement de marchés environnementaux pour les exploitations autochtones de cacao et d'autres systèmes agroforestiers. Durée 2004-2006. Un manuel technique a été développé sur la façon dont le carbone peut être évalué. Contact: Eduardo Somarriba,esomarri@catie.ac.cr 
     
    13.03.04.2 CATIE, le Cirad et l'Université de Bangor dans le projet CAFNET Soutenant les services environnementaux dans l'agrosylviculture de café en Amérique centrale, en Afrique de l'Est et en Inde conduisent des recherches sur les concessions mutuelles entre la prestation de services environnementaux et la rentabilité de la production de café, et la dynamique de C dans les systèmes de café ombragé, afin de déterminer comment les pratiques de gestion peuvent affecter l'équilibre du carbone dans le système de production. Visiter http://web.catie.ac.cr/congreso/congreso_ENG.htmou contacter: Jeremy Haggar à jhaggar@catie.ac.cr, ***
     
    13.03.04.3 L'Université de Campinas au Brésil, a publié un certain nombre d'études sur le changement climatique et la cartographie du changement climatique, études qui fournissent des informations importantes, tant en ce qui concerne la méthodologie et en ce qui concerne l'impact, pour différentes cultures y compris le café. Visitez http://www.cpa.unicamp.br et cherchez sous Cepagri le rapport d'août 2008 intitulé "Le réchauffement mondial et la nouvelle géographie de la production agricole au Brésil" par Hilton S. Pinto et Eduardo D. Assad.
     
    13.03.04.4 GTZ et Cafédirect - Adaptation au changement climatique pour les petits exploitants est un partenariat du secteur public et du secteur privé entre Cafédirect plc (www.cafedirect.co.uk) et la Coopération technique allemande (GTZ - http://www.gtz.de/en) qui vise à renforcer la capacité des petits exploitants de café et de thé pour s'adapter au changement climatique et à améliorer leur accès aux mécanismes de financement respectifs. La mise en œuvre a commencé avec des groupes pilotes de producteurs au Pérou,  au Nicaragua,  au Mexique et au Kenya. L'objectif global est de diffuser les résultats et les expériences tirées à partir des stratégies d'adaptation des 4 sites spécifiques que chaque pilote a mis en application tout au long de 2009 ou qui est encore en cours d'exécution, et d'augmenter l'envergure du projet à une empreinte beaucoup plus large avec plus de partenaires internationaux.
     
    La stratégie d'adaptation du groupe pilote péruvien est axée autour d'un projet carbone d'afforestation que, bien que situé dans un bassin hydrographique plus élevé, fournit des effets d'adaptation aux régions productrices de café plus basses. Durée 2007-2010. Visitez  www.adapcc.org. pour de plus amples informations.
     
    Pour plus de détails, y compris une série complète de documents du projet, des fiches de renseignements du projet et un certain nombre de présentations de fond très pertinentes visitez http://www.adapcc.org/en/downloads.htm . Visitez http://www.gtz.de/en/themen/3958.htm pour plus sur GTZ et le changement climatique en général.
     
    13.03.04.5 L'adaptation aux changements climatiques et l'atténuation dans le secteur caféier au Kenya est un partenariat public privé entre la Coopération technique allemande (GTZ - http://www.gtz.de/en) et Sangana Commodities Ltd (une filiale industrielle d'Ecom Trading Corporation Ltd - www.ecomtrading.com) qui cherche à améliorer la capacité du secteur caféier kenyan à s'adapter au changement climatique et d'envisager les options d'atténuation des GES, notamment le stockage dans leurs systèmes de production. Le but est de développer un module standard qui permettra aux producteurs de café d'adapter la production ainsi que créer et utiliser les synergies entre l'adaptation et les méthodes d'atténuation. D'autres partenaires sont le Fonds de Biocarbone de la Banque mondiale et l'Association 4C. Durée 2008-2011.
     
    13.03.04.6 CIAT - Le Centre international d'agriculture tropicale est engagé en processus continu dans un projet de  mécanisme de développement propre pour la réutilisation des terres en Colombie: le Projet de puits de carbone de la Savane du Caraïbe. L'objectif est de piloter l'utilisation des puits de carbone (par les systèmes de sylvo-pastoreaux et de reboisement) comme outil pour arrêter le processus de la dégradation des terres et de développer une carte de cycles du projet qui montre la voie aux CER négociables. Bien que non directement liés au café, une fois la faisabilité de cette approche soit prouvée, on s'attend à ce que le projet devrait servir également de catalyseur pour de futures initiatives analogues ailleurs. Le rapport d'évaluation détaillé du projet est disponible à http://www.go.worldbank.org/9CQ0H62MA0 ou visitez le site www.ciat.cgiar.org.
     
    13.03.04.7 CIAT: Le Centre international d'agriculture tropicale gère également le "Projet café sous pression - CUP" qui vise à quantifier et évaluer l'impact du changement climatique sur la production de café en Amérique Centrale: Nicaragua, Guatemala et El Salvador. Et, d'identifier les sites communautaires spécifiques en fonction des options et stratégies d'adaptation qui soient applicables et réalisables dans les communautés rurales. Ce projet a débuté en Juin 2009. Pour de plus amples renseignements, visitez www.ciat.cgiar.org alors qu'une présentation complète peut être vue sur http://www.adapcc.org/download/PLaderach_CCimpactsAgriculture.pdf 
     
    13.03.04.8 UNCCD - Utilisant Biochar (charbon) pour reconstituer les sols et les bassins de carbone, restaurer la fertilité des sols et séquestrer le CO2 est une présentation par  l'UNCCD, la Convention des Nations Unies pour combattre la désertification. Voir www.unccd.int/ et rechercher 'Biochar' pour obtenir le texte intégral. Pour plus d'informations techniques et connexes, allez sur http://www.carbon-gold.com qui sont les réalisateurs. Un projet pilote est en cours dans les plantations de cacao au Belize.
     
    13.03.04.9 Le programme du café et le changement climatique - Une initiative pour la  création de tout un secteur: est un partenariat public-privé lancé par les Associés internationaux de café (ICP - www.coffee-partners.org), Luigi Lavazza SpA, Gustav Paulig Ltd, Tchibo GmbH et l'Assistance technique allemande (GTZ) qui vise à évaluer et interpréter l'impact des changements climatiques sur les producteurs et les transformateurs le long de la chaîne de valeur du café vert jusqu'au niveau d'exportation. En outre, l'initiative prévoit d'examiner et de continuer à développer des stratégies d'adaptation et des approches d'atténuation efficaces. Une fois formulées celles-ci seront largement diffusées sous forme d'une boîte à outils qui permettra également d'identifier les mécanismes de financement appropriés. Les résultats et la mise en œuvre en seront probablement examinés dans quatre pays producteurs de café en Afrique, en Asie et en Amérique latine.
     
    13.03.04.10 Starbucks et le Partenariat de la Conservation International du café durable et le changement Climatique soutiennent des projets dans la Sierra Madre de Chiapas au Mexique, et parmi les communautés qui habitent dans le Couloir de Biodiversité Nordique de Sumatra en Indonésie. Le but est d'adresser les défis du changement climatique local par l'utilisation durable des terres, y compris la conservation des forêts, et en aidant à créer des différents mécanismes pour permettre aux communautés locales de participer dans le croissant marché international du carbone. En fin de compte, Starbucks et CI espèrent prendre l'avantage de leur puissance mondiale pour piloter de tels projets dans toutes les régions de culture du café: l'Asie-Pacifique, l'Afrique et l'Amérique latine. Durée 2008 - 2013.
     
     
    13.03.04.11  La « Promotion d'une culture du café respectueuse du climat » est une initiative pilote développée par l'Anacafe (www.anacafe.org), l'Alliance de la forêt tropicale (www.rainforest-alliance.org), l'Efico (www.efico.com), et la Fondation d'Efico (www.eficofoundation.org) pour la recherche, l'essai et la promotion des critères et des pratiques qui aideront les agriculteurs à atténuer le changement climatique et à s'adapter à ses impacts. Le projet pilote vise à développer un ensemble solide de critères qui indiqueront les meilleures pratiques de production de café et autres activités liées à son traitement par rapport au climat. La mise en application de ces pratiques aidera les agriculteurs à s'adapter aux effets du changement climatique, à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) et à augmenter les niveaux de carbone stockés dans leurs exploitations. Les principales activités du projet comportent la mise en place d'une mesure du carbone stocké dans certains exploitations, le test de différentes hypothèses concernant les bonnes pratiques de gestion pour réduire les émissions de GES et l'élaboration d'une méthodologie pour vérifier et surveiller le respect de ces meilleures pratiques.

    Collectivement, ces critères et essais seront groupés dans un "module de climat" - un module volontaire ajouté à la norme existante du Réseau d'agriculture durable (une certification de durabilité de premier plan). Les exploitations participantes peuvent être contrôlées par rapport à ce module afin de démontrer leur conformité aux critères d'adaptation et d'atténuation des modifications climatiques et leur adoption des pratiques respectueuses du climat.

    L'initiative pilote au Guatemala est maintenant en cours d'expansion vers de nouvelles cultures (cacao et thé) et régions (Afrique de l'ouest, Afrique de l'Est et Asie du Sud-Est) grâce à une subvention de la Fondation Rockefeller. On s'attend à ce que le café et d'autres produits "respectueux du climat" soient disponibles sur le marché dans un proche avenir. Contacts : Rosa Maria Aguilar (Anacafe, info@anacafe.org), Gianluca Gondolini (Alliance de forêt tropicale - climate@ra.org) ou Katrien Delaet (Efico - info@efico.com).

    13.03.04.12 Des initiatives pour la culture génétique sont en cours dans le monde entier,  mais nous n'en mentionnons que deux:
     
    L'Institut agronomique de Campinas au Brésil - IAC (http://www.iac.sp.gov.br/ et autres travaillent sur la possibilité de transférer certaines des caractéristiques du robusta à l'arabica, telle que la résistance aux ravageurs, la vigueur et surtout, une meilleure résistance aux températures plus  élevées.
     
    L'Institut de recherche indonésien de café et de cacao, ICCRI (de l'anglais The Indonesian Coffee and Cocoa Research Institute (www.iccri.nett) et le Département R & D de Nestlé  à Tours (France), a annoncé qu'à partir de 2009, ils travailleraient conjointement sur le développement de plantes robusta de rendement supérieur avec une meilleure résistance à la sécheresse et à la maladie.
     
     
    * Certains projets sont mentionnés plus d'une fois dans ce texte, parce qu'ils "se chevauchent" lorsqu'ils traitent des possibilités d'adaptation / atténuation ainsi que sur les options de compensation de crédit carbone.
    ** D'autres initiatives, visant notamment à générer des crédits-carbone compensatoires sont énumérés dans la section 3.
    *** Le site d'accueil CATIE (www.catie.ac.cr) présente une quantité considérable d'informations connexes, également en anglais. Le site ci-dessous énumère un total de treize projets liés au changement climatique, avec les détails de différents contacts. http://web.catie.ac.cr/congreso/congreso1.htm. Sinon visitez le site en espagnol. Visitez également le site suivant pour des sujets concernant le changement climatique aussi en espagnol.