• back
  • 6.3.3-COMMERCE ÉLECTRONIQUE-DES ÉCHANGES INTERENTREPRISES AUX PLACES DE MARCHÉ ÉLECTRONIQUES

  • header fr
  • Des échanges interentreprises aux places de marché électroniques

     
     

    Lorsque le commerce électronique sur Internet a été lancé, les opérations étaient à juste titre considérées comme des échanges interentreprises. Rassembler acheteurs et vendeurs, découvrir les prix et faire correspondre l'offre et la demande étaient les principales raisons qui poussaient les négociants de café et les torréfacteurs vers Internet. En se spécialisant, ces places d'échange interentreprises sont ensuite devenues des places d'échange privées ou des places de marché électroniques, élargissant leur champ d'activité pour couvrir plusieurs produits de base.

    Ces places de marché électroniques facilitent l'exécution électronique des contrats sur café mais cela couvre uniquement le volet "front-office"  du négoce du café. Le volet "back-office" (exécution des contrats, expéditions, paiements) continue de reposer dans une grande mesure sur le papier. Logiquement, les places de marché électroniques doivent pouvoir relier les membres de l'industrie du café et les fournisseurs de services, afin d'offrir le meilleur niveau de service et de distribution des données au back-office et aux systèmes de planification des exportateurs, négociants, importateurs, torréfacteurs, entrepôts et autres fournisseurs de services.

    C'est en offrant des services de back-office aux intervenants dans l'industrie du café qu'Internet crée des efficiences. Les places d'échange électroniques telles que Comdaq travaillent déjà à l'échelle internationale et plusieurs entreprises et organisations représentant les pays d'origine ont aussi créé des places d'échange privées. D'autres fournisseurs de services applicatifs offrent des services de logistique intégrés (fonctions de back-office) directement ou via ces places de marché électroniques. Et, comme nous avons déjà mentionné, les principales compagnies maritimes cherchaient aussi une alternative électronique pour les connaissements maritimes d'aujourd'hui. Leur solution préférée peut devenir une norme de l'industrie à la laquelle d'autres devront s'adapter.