• back
  • 3.1.5-CRÉNEAUX DE MARCHÉ, ENVIRONNEMENT ET ASPECTS SOCIAUX-LA PORTÉE DU CAFÉ DE SPÉCIALITÉ

  • header fr
  • La portée du café de spécialité

     
     

    Du point de vue de la consommation, le potentiel du café de spécialité semble être sans limites principalement à cause de constantes innovations dans le produit. Mais les produits de spécialité d'aujourd'hui n'emploient pas tous nécessairement de bons cafés, et certains contiennent vraiment très peu de café. En outre, il n'y a aucune harmonie universelle sur ce qui constitue le "café de spécialité" et souvent cela a des différentes significations selon le critère personnel. Sans une compréhension claire de ce qui en réalité est le café de spécialité, il est très difficile d'arriver à une évaluation précise de ce marché.

    Aux Etats-Unis, la SCAA ou l'Association Américaine de café de spécialité décrit la vraie catégorie de café de spécialité comme ayant au maximum 5 défauts dans un échantillon standard avec toutes les tasses exemptes de contamination et montrant de véritables caractéristiques distinctes. Allez au site www.scaa.org pour plus d'information sur la définition de la SCAA et ce qui constitue la catégorie de café de spécialité, comptage de défauts, etc.

    Sur cette base, nous estimerions que pas plus de 5% de café vert arrive à la catégorie de spécialité. Si nous ajoutons ce que la SCAA appelle le 'café de la meilleure qualité ' (8 défauts, tasse propre) alors le marché de spécialité peut constituer 10% de tout le commerce de café vert aux Etats-Unis, un pourcentage que beaucoup de sources commerciales considèrent réaliste. D'autre part, Daviron and Ponte * ont déjà estimé toute la taille du marché de spécialité américain à 17% pendant l'année civile 2000. Mais, le problème avec le café de spécialité est de le définir correctement. Par exemple, le café de moyenne qualité Starbucks, est-il un café de spécialité ou est-il un café courant de haute qualité?

    Dans l'Europe de l'ouest beaucoup de pays ont traditionnellement consommé des cafés de haute qualité, ou au moins des équivalents aux bons types de la meilleure qualité qui sont produits par des torréfacteurs du café classique. Ceci est peut-être la raison pour laquelle la SCAE ou l'Association Européenne de café de spécialité (www.scae.com) décrit le café de spécialité comme un produit fini plutôt qu'un café vert lorsqu'ils disent:

    "Le café de spécialité est défini en tant qu'une boisson ouvrée sur la base de café, qui est jugé par le consommateur (dans un marché limité et à un moment donné) comme ayant une qualité unique, un goût distinct et une personnalité différente de, et supérieure à, la sensation que le café commun offre. La boisson est basée sur des fèves qui ont été cultivées dans une région bien définie, et qui répondent aux normes les plus élevées pour le café vert, ainsi que pour la torréfaction, le stockage, et l'infusion."

    Cette interprétation met alors l'accent davantage sur le fait qu'on s'attend à ce que non seulement le café de spécialité soit différent mais également soit un produit plus luxueux et supérieur avec un élément d'exclusivité. Il suggère également que le terme "café de spécialité" en réalité ne soit que une étiquette générique pour une gamme des différents cafés. lesquels se vendent à des prix nettement supérieures aux autres cafés, ou qui sont perçus par des consommateurs comme étant 'différents'. En Europe le terme à souvent tendance à être associé au café en Amérique et le nom également crée des images de cafés aromatisés.

    Par conséquent, jusqu'à ce qu'il y ait une harmonie générale sur ce qui constitue le café de spécialité, il n'est pas possible de mesurer avec précision la taille de la production ou de la consommation. Excepté pour dire que le consensus général semble être que le café de spécialité sous toutes ses différentes formes peut s'approcher des 10% de la consommation mondiale. Et certainement il gagne assez rapidement plus de terrain dans le marché.

    * Le Paradoux du café - - ISBN 1 84277 456 5 hb - ISBN 1 84277 457 3 pb, édité par www.zdbooks.co.uk 

    Mis à jour 08/2007