• back
  • 3.6.2-CRÉNEAUX DE MARCHÉ, ENVIRONNEMENT ET ASPECTS SOCIAUX-OBJECTIFS

  • header fr
  • Objectifs

     
     

    L'initiative Fairtrade vise à permettre associations de petits producteurs de café (et de cacao, de thé, de miel, de bananes, de jus d'orange et de sucre) d'améliorer les termes de l'échange, pour parvenir à des prix plus équitables et plus stables.
    Jusqu'à présent, tous les efforts de Fairtrade sont concentrés sur les petits producteurs de café et d'autres produits comme le cacao, le miel et le riz. D'autre part, en ce qui concerne des produits comme le thé, le sucre,  les bananes et autres fruits l'accent est mis sur les grands domaines (pour améliorer les conditions des travailleurs). Les prix du café sont de nature instable, en particulier depuis la disparition des anciens accords OIC de soutien des prix, et pendant les dernières décennies du XXème caractérisées par des prix pour le café et le cacao extrêmement bas, et non économiques et qui ont causé de sérieux problèmes économiques et sociaux. Un grand nombre de producteurs ne parvenaient même pas à rentrer dans leurs coûts de production, et encore moins à gagner décemment leur vie.

    La Fondation Max Havelaar  a été créée aux Pays-Bas en 1988, et depuis lors 16 autres pays lui ont emboîté le pas (voir tableau ci-dessous). En 1997 les différentes institutions nationales ont créé une organisation faîtière connue sous le nom de FLO (Fairtrade Labelling Organizations)  International dont les bureaux se trouvent à Bonn, en Allemagne. FLO, avec ses organisations membres, œuvre en faveur d'une répartition plus équitable des richesses entre le Nord et le Sud.

    L'objectif est d'aider, sans faire preuve de condescendance, en fournissant les instruments nécessaires pour permettre aux petits producteurs de prendre en charge leur propre développement, en tant que producteurs indépendants et pas en tant que bénéficiaires de gestes de largesse occasionnels. Ceci passe par l'inclusion dans le prix producteur non seulement du coût de production mais aussi du coût de la fourniture des services de base tels que l'eau courante, les soins de santé et l'éducation, et le coût des systèmes d'agriculture respectueux de l'environnement.
    L'appui des consommateurs en faveur de conditions commerciales Nord-Sud plus équitables est alors lié aux producteurs participants par le biais des labels Fairtrade aujourd'hui bien connus apposés sur les emballages de détail dans les pays consommateurs. Plus simplement, les prix plus élevés payés par les consommateurs pour les produits Fairtrade bénéficient les organisations de  producteurs grâce à une combinaison de prix et de primes minimums garanties.