• back
  • 3.6.1-CRÉNEAUX DE MARCHÉ, ENVIRONNEMENT ET ASPECTS SOCIAUX-ORIGINE DU COMMERCE ÉQUITABLE OU FAIRTRADE

  • header fr
  • Origine du "commerce équitable" ou fairtrade

     
     

    Du fait de la prise de conscience croissante des écarts de développement entre pays du Nord et du Sud, des petits groupes de consommateurs ont créé ce que l'on a appelé les magasins "Third World", qui vendaient des produits provenant de pays en développement et qui étaient achetés à des conditions équitables à des petits producteurs. Dans un premier temps, ces magasins étaient simplement une table à l'église sur laquelle les produits étaient vendus après la messe dominicale mais ils ont progressivement évolué et, comme dans le cas du mouvement Fairtrade, sont devenus des franchises professionnelles dont le chiffre d'affaire s'élève à plusieurs millions de dollars.

    Le café représente généralement jusqu'à 50 % de leurs ventes étant donné qu'ils fournissent de grandes quantités de café aux marchés institutionnels et à la restauration.

    À l'origine les cafés de consommation provenant de ces organisations de commerce alternatifs n'étaient vendus que par le biais de leurs propres points de vente ou par correspondance, le service étant assuré par des bénévoles. Généralement, ces ventes concernaient uniquement les personnes qui étaient prêtes à faire une exception et acheter leur café dans un magasin "Third World" plutôt dans leur supermarché habituel.

    C'est ainsi qu'à la demande de petits producteurs du Mexique (UCIRI), en 1988 une ONG des Pays-Bas, Solidaridad, a pris l'initiative de lancer le système de certification Max Havelaar pour le café Fairtrade (et par la suite aussi pour d'autres produits) dans le but d'introduire ces cafés dans le circuit des supermarchés conventionnels.