• back
  • 3.5.1-CRÉNEAUX DE MARCHÉ, ENVIRONNEMENT ET ASPECTS SOCIAUX-PRÉFACE : QUELQUES EXEMPLES POSITIFS QUI RESPECTENT L'ENVIRONNEMENT

  • header fr
  • Préface : Quelques exemples positifs qui respectent l'environnement

     
     

    Le café a toujours été chargé d'émotions et a toujours suscité des opinions; la discussion sur les aspects socio-économiques de la production du café a donc débuté il y a déjà plusieurs décennies. Il est une question récurrente, notamment lorsque les prix du café sont bas ou lorsque des troubles politiques agitent les régions de production, à savoir celle des conditions de vie et de travail des cultivateurs de café et des travailleurs sur les plantations de café.

    Les groupes de plaidoyer et les ONG exercent des pressions pour améliorer les moyens d'existence et le traitement équitable des producteurs de café et des employés des plantations. Des militants parmi les consommateurs souhaitaient changer le système de l'intérieur et ont commencé à échafauder des solutions de remplacement à l'économie de marché libre dominante dans le secteur du café. Ils ont commencé à importer du café, du thé et d'autres produits de base de petites organisations de producteurs qu'ils vendaient ensuite par le biais de ce que l'on a appelé les magasins "Third World". 

    Une autre initiative a ensuite été lancée aux Pays-Bas pour mettre au point un système de certification et un label pour le café de ces producteurs afin de créer un potentiel de vente pour ces produits dans les chaînes de supermarchés sous le label Fairtrade (commerce équitable), voir 03.06. Ces systèmes engagent les producteurs, qui s'en remettent ensuite au marché pour obtenir une prime. Mais en termes de pourcentage ces diverses initiatives représentent encore moins de 1 % du commerce mondial du café.

    Encore un autre exemple est la certification Rainforest Alliance (Voir 03,05,08), précédemment connu sous le nom ECO-OK, est un autre exemple. L'effort en faveur de la certification consenti par le réseau de l'agriculture durable d'Amérique centrale et du Sud (Sustainable Agriculture Network), coordonné par la Rainforest Alliance, repose sur le modèle de la certification des forêts. Au titre de ce système, un ensemble rigoureux de normes internationales mutuellement convenues est utilisé pour vérifier les meilleures pratiques de gestion, pour permettre des activités gérées de manière durable. La préservation des ressources naturelles, la protection de la diversité biologique, le respect des droits des travailleurs et le succès commercial des exploitations agricoles en sont les éléments clés. Les normes relatives aux plantations de café gérées de manière durable incluent : un nombre minimum d'arbres forestiers d'origine par hectare; aucun remplacement de forêt vierge par des caféiers; la préservation des bassins versants; l'utilisation minimale des produits de l'agrochimie; la promotion des contrôles biologiques; la préservation du sol; et la protection de la faune sauvage et des ressources naturelles.

    Le programme du réseau d'agriculture durable met également l'accent sur des conditions de travail décentes, un salaire adéquat, l'accès à logement et à des installations sanitaires adéquats, et le respect et le traitement équitable des travailleurs. Plus de détails : www.rainforest-alliance.org.

    Le Café biodynamique est généralement un Arabica de grande qualité obtenant des primes élevées et qui détient une part de marché réduite. Un exemple bien connu de ce type de café est celui qui provient de la Finca Irlanda (Chiapas, Mexique) qui s'est lancée dans la culture biologique dans les années 60. Les produits biodynamiques sont des produits cultivés en agriculture biologique et qui peuvent être commercialisés en tant que tels, mais ils satisfont à des normes de production plus strictes encore et représentent un réel créneau de marché. Pour plus de détails : www.demeter-usa.org.

    Café cultivé sous ombrage: Aux États-Unis et au Canada en particulier il existe un marché pour ce que l'on appelle le café "ami des oiseaux" (bird-friendly) ou cultivé à l'ombre/sous ombrage. Un recours limité aux produits de l'agrochimie est autorisé et l'accent est mis sur la conservation des essences d'ombrage sur les plantations pour protéger les oiseaux et la diversité biologique. Le café cultivé sous ombrage n'est pas du café biologique mais est soumis à des normes spécifiques et un système de certification a été établi par le Smithsonian Migratory Bird Center (www.nationalzoo.si.edu.smbc ) et d'autres instituts et ONG au Canada, aux États-Unis et au Mexique. La culture sous ombrage constitue un grand pas en avant vers le café cultivé dans le respect durable de l'environnement. Le marché pour ces cafés est donc modeste et limité à l'Amérique du Nord.

    Autre fait nouveau plus général, l'industrie traditionnelle du café accepte de plus en plus la responsabilité des conditions dans lesquelles le café est produit. Conjugué à un intérêt croissant pour les causes environnementales et au soutien dont elles bénéficient dans les pays importateurs, cela a généralement conduit à l'introduction de termes tels que café respectueux de l'environnement ou cultivé dans le respect durable de l'environnement. (Pour une bonne introduction au sujet consulter le site www.consumerscouncil.org   et les "Conservation Principles for Coffee Production", voir également la section 03.05.06 qui traite de l'initiative 4C ou le Code Commun pour la Communauté Caféière).

    Mis à jour 10/2007