• back
  • 1.1.2-LE COMMERCE MONDIAL DU CAFÉ-CONVERSIONS ET STATISTIQUES

  • header fr
  • Conversions et statistiques

     
     

    Conversions

    Conformément aux pratiques internationales, toutes les données concernant les quantités sur ce site internet représentent des sacs de café vert de 60 kilos net (132.276 livres) ou son équivalent, EGV, c'est-à-dire équivalence de grain vert (en anglais : Green bean equivalent GBE). Le café vert désigne tout café en grain épluché avant d'être torréfié. 



    Pour convertir les différents types de café en EGV, l'Organisation Internationale du Café (OIC - 01.05) s'est accordée sur les facteurs suivants*:

    • de la cerise sèche au grain vert: multiplication du poids net de la cerise par 0,5;
    • du café-parche au grain vert: multiplication du poids net du parche par 0,8;
    • du grain vert décaféiné au grain vert: multiplication du poids net par 1,05;
    • du café torréfié au gain vert: multiplication du poids net du café torréfié par 1,19;
    • du café soluble au grain vert: multiplication du poids net du café soluble par 2,6;
    • du café liquide au grain vert: multiplication du poids net des solides secs contenus dans le café liquide par 2,6;


    *Les mêmes facteurs de conversion sont appliqués au café décaféiné.

    D'autre part, et ce à des fins statistiques: 60 kilos de café vert représentent:

    • 120 kg de cerises séches
    • 75 kg de café-parche
    • 50,4 kg de café torréfié


    Statistiques

    Ce site web fournit seulement un petit nombre des tendances statistiques les plus importantes qui sont mis à jour une fois par an sur la base de données disponibles en ce moment. Visitez www.ico.org pour une sélection plus large et détaillée, incluant des données sur le café par pays producteurs et pays consommateurs*. Le site de l'OIC propose des informations sur les membres actuels de l'organisation, ainsi qu'une information concernant les activités et publications de l'OIC.**

    Une autre source importante des statistiques sur le café peut se trouver sur le Service agricole d’Outremer du Secrétariat de l’Agriculture des Etats-Unis sur www.fas.usda.gov/commodities.asp et cliquez sur le ‘café’.

    Le Rapport International de café par la F O Licht (une publication bihebdomedaire) offre une flux de données et commentaires, mais que par abonnement. La même compagnie offre également une base de données interactive capable de recherche et de rapport sur quelque 180 pays, bien adaptés pour chercheurs. Cependant, cela aussi disponible que par abonnement – visitez www.agra-net.com pour des détails.

    www.p-maps.org et www.trademap.org également gérées par le Centre du Commerce International, sont une excellente source d'information commerciale pour plusieurs produits, y compris le café, qui montre également non seulement les données commerciales mais le type et la valeur des importations de café par des différentes pays consommateurs. Pour accéder à ce service (mis à jour annuellement) vous devrez d'abord vous enregistrer par le site Web.

    *Des données de l'OIC proviennent des Certificats d'Origine et des résultats envoyés par les pays producteurs membres, aussi bien que par l'information reçue des pays consommateurs. L'information provenant d'autres sources telles que des bureaux gouvernementaux contiennent souvent des évaluations qui sont sujettes à révision et, il y a également des problèmes avec quelques données d'importation où, par exemple, les quantités de café soluble - rôti ne sont pas converties mais tout simplement rapportées comme étant du café vert, il y a aussi des chiffres dupliqués, et ainsi de suite.

    **En conséquence, les données de l'OIC, courantes et historiques, sont constamment mises au jour, un boulot lourd et interminable. Cependant, un travail important parce qu’à la fin, la base de données de l'OIC, bien qu’imparfaite, est certainement la plus détaillée de toutes. D'autre part, le Guide du Café ne prétend pas du tout être une base de données et donc met à jour ses données une fois par an basées sur ce qui est alors disponible et en incluant des changements qui pourraient avoir été faits lors d’années précédentes.


    Mis à jour 02/2011