• back
  • 10.8.4-LE RISQUE ET LE LIEN AVEC LE CRÉDIT COMMERCIAL-RISQUE DE DIFFÉRENTIEL OU RISQUE DE BASE (BASIS RISK)

  • header fr
  • Risque de différentiel ou risque de base (basis risk)

     
     
    Les banques sont parfaitement conscientes que le risque de différentiel peut être considérable, en particulier pour ceux qui font le commerce de café d'une seule origine, mais aussi qu'il leur est difficile de bien comprendre l'évolution des différentiels et que pour l'heure il n'existe aucune solution immédiate à ce problème. Elles dépendent principalement des résultats passés de l'emprunteur et de son jugement, notamment lorsque le café est acheté contre des ventes compensatrices à prix ferme.

    Mais lorsque les achats sont effectués dans le cadre d'un contrat de vente à prix ouvert, un contrat PTBF qui précise uniquement le différentiel à la vente, alors le différentiel à l'achat ne sera déterminé que lorsque le café physique sera acheté et "fixé". Si le différentiel du marché pour ce type de café a enregistré un changement de taille depuis la conclusion de la vente, alors la différence entre le prix de couverture et le prix d'achat du café effectif risque d'être elle aussi considérable, ce qui pourrait ôter toute rentabilité à la transaction.

    NB: Les différentiels ont tendance à être inférieurs lorsque les prix à terme sont élevés, et supérieurs lorsque les prix à terme sont bas. Un différentiel de "plus 10" sur l'Arabica lorsque le Contrat "C" est à 60 cents la livre peut passer à "la parité" (even money) dans le pays producteur lorsque le "C" passe par exemple à 120 cents la livre. Cette situation est favorable aux exportateurs qui ont besoin d'acheter de l'effectif pour une vente PTBF car lorsqu'ils fixent l'achat la marchandise d'effectif leur coûtera uniquement "la parité" .

    Un différentiel de "moins 50" sur le Robusta lorsque le LIFFE est à US$ 700 la tonne pourrait changer pour la parité dans le pays producteur lorsque Londres passe à US$ 500 la tonne. Cette situation est défavorable pour l'exportateur qui doit acheter la marchandise d'effectif pour une vente PTBF car lorsqu'il fixe l'achat la marchandise coûtera maintenant la même somme contre une vente ouverte de "moins 50". Dans les pays producteurs les différentiels peuvent aussi s'opposer à la tendance générale du marché, du fait d'une sécheresse ou d'autres problèmes de production, par exemple.