• back
  • 5.3.4-LOGISTIQUE ET ASSURANCE-POIDS ET CONTRÔLE

  • header fr
  • Poids et contrôle

     
     

    Les techniques de pesage dans les pays importateurs se sont améliorées, passant de contrôles aléatoires du poids effectués sur un pourcentage donné de sacs à un pesage informatisé précis de chaque lot dans sa totalité, de plus en plus à l'aide de silos de pesage.

    Le Contrat européen pour les cafés (ECC) stipule que les vendeurs doivent rembourser toute perte de poids dépassant 0,5 % du poids embarqué. À moins que le pesage à l'origine soit extrêmement précis, d'aucuns affirment que cela signifie "poids délivrés" indépendamment de ce que stipule le contrat car nombre de conteneurs parcourent de longues distances depuis les stations de remplissage intérieures jusqu'à la côte. Mais le raisonnement sous-jacent est que le café en vrac ne sèche pas de manière notable et ne devrait pas non plus subir de perte de poids particulière.

    L'expérience montre que de 90 % à 95 % des conteneurs en vrac déchargés respectent la tolérance de poids de 0,5 % et que toute perte dépassant 0,2 % sera vraisemblablement due à un remplissage incorrect. Les exportateurs n'ont de ce fait aucune raison particulière d'augmenter quelque peu le poids embarqué pour éviter les réclamations portant sur le poids (comme cela se fait parfois pour le café en sacs). Il convient de noter que les gros réceptionnaires prennent rarement la peine de formuler des réclamations pour de petits écarts de poids, préférant simplement rayer les récidivistes de leur liste de fournisseurs approuvés.

    Certains réceptionnaires utilisent le mécanisme de pesage du portique roulant du conteneur pour savoir si le poids brut du conteneur semble dans des limites acceptables. Si un conteneur donné suscite des préoccupations il est alors déchargé et pesé sous le contrôle d'un surveillant indépendant. Ceci n'est pas possible dans les ports d'arrivée mais cela l'est au titre d'arrangements particuliers dans les parcs à conteneurs à l'intérieur du pays.

    Le conteneur ne peut toutefois être déchargé que dans le système de pesage électronique de l'usine de torréfaction ou du parc à silos. Le terme de "contrôle" perd quelque peu de son sens puisque tout ce qui va en ressortir c'est un imprimé informatique et la vérification des numéros du conteneur et du scellé. Bien entendu le surveillant pourrait certifier que le système de pesage a été correctement et officiellement étalonné conformément à la législation du pays dans lequel il se situe. Les opérateurs de ces installations de pesage devraient toujours être en mesure de produire un certificat d'étalonnage valide à la demande.