• back
  • 9.5.1-OPÉRATIONS DE COUVERTURE ET AUTRES-MAISONS DE NÉGOCE ET LES CONTRATS À TERME - INTRODUCTION

  • header fr
  • Maisons de négoce et les contrats à terme - Introduction

     
     

    Après la Seconde Guerre mondiale, la plupart des entreprises qui achetaient du café à la source se définissaient comme des importateurs. Les communications étaient relativement lentes, mais à part cela les transactions étaient assez simples. Le café était acheté à des chargeurs ou des exportateurs fiables dans les pays d'origine pour être revendu, moyennant une marge ou une commission, à un grand torréfacteur.

    Certains gouvernements des pays d'origine participaient à la commercialisation de leur propre café et offraient des accords spéciaux en termes de temps et de volume. Les importateurs établissaient eux-mêmes ces accords ainsi que les transactions sur café.

    Au milieu des années 70, les importateurs ont commencé à se faire appeler "traders" (négociants, opérateurs). Il s'agissait d'un phénomène nouveau dans le secteur. Les jeunes négociants qui savaient comment utiliser les marchés à terme ont commencé à offrir du café à des prix équivalents à, voire parfois plus intéressants que ceux qui étaient offerts à la source. Les anciennes entreprises établies avaient bien du mal à savoir comment soutenir la concurrence et c'est ainsi que virent progressivement le jour les maisons de négoce.

    Vendre le café moins cher que les producteurs implique de prendre des risques. En utilisant divers types d'opérations, en fonction des types de marchés, les négociants peuvent gagner de l'argent. Ces opérations se divisent en trois catégories principales : les opérations de couverture, l'arbitrage et la spéculation.