• back
  • 9.7.2-OPÉRATIONS DE COUVERTURE ET AUTRES-POSITION OUVERTE ET VOLUME DES OPÉRATIONS

  • header fr
  • Position ouverte et volume des opérations

     
     

    Le total des positions longues ou courtes d'une chambre de compensation est appelé position ouverte (open interest). Si un courtier qui a pris une position longue sur un contrat à terme vend sa position à un autre négociant qui veut avoir une position longue à terme, la position ouverte ne change pas. Cependant, s'il vend sa position à un opérateur dont la position est courte, et ferme donc sa position, la position ouverte est réduite. Le total des positions ouvertes indique le degré de liquidité courante sur un marché donné.

    Lorsque l'on considère les positions ouvertes, il importe d'établir une distinction entre les différents types d'opérateurs intervenant à la bourse. L'expression "position de force" décrit ceux qui sont en mesure de verser des marges sur une longue période de temps, alors que l'expression "position de faiblesse" décrit les opérateurs qui éprouvent des difficultés à régler les importantes marges de variation exigées chaque fois que les cours enregistrent une variation marquée.

    En général, les positions de force s'adaptent relativement bien à l'évolution des cours. Un type de position de force est l'opérateur qui utilise la bourse à des fins de couverture. Il voudra peut-être liquider une position, non pas à la suite de mouvements de prix mais parce qu'il y voit une occasion d'effectuer une opération sur le marché physique. Une fois que l'opération de couverture aura commencé, il ne sera pas affecté par les changements de prix.

    Un autre type de position de force est celui du spéculateur qui détient d'importants capitaux. Ces opérateurs peuvent subir un revers sur le marché sans être obligés de vendre leurs positions parce qu'ils disposent de ressources financières nécessaires pour couvrir les appels de marge. Les petits spéculateurs amateurs qui opèrent généralement par l'entremise d'un courtier sont considérés comme étant en position de faiblesse puisqu'ils sont davantage exposés aux variations de prix.

    Un examen isolé des cours peut indiquer d'une certaine façon si les acheteurs ou les vendeurs dominent le marché, mais il ne permettra pas de distinguer les nouveaux achats des opérations de couverture. Si les nouveaux achats constituent une activité dominante, il est possible de prévoir la continuation de la tendance à la hausse du marché puisque ces achats signifient que de nombreux opérateurs y font leur entrée en prévision d'une hausse des cours. Cependant, si ces achats sont effectués en grande partie à des fins de couverture pour protéger des positions courtes, le marché est jugé faible car une fois cette position courte couverte, la pression à l'achat diminuera.

    Volume des opérations

    Le volume des opérations équivaut au nombre de transactions à terme pour un produit donné à un jour donné. Les analystes techniques considèrent le volume et la position ouverte comme des indicateurs du nombre de personnes ou de l'ampleur de l'intérêt manifesté pour le marché et donc de la probabilité d'une hausse du prix. Une augmentation progressive du volume pendant une phase de remontée des prix pourrait dénoter une évolution soutenue.

    La hausse du volume pourrait pareillement résulter d'une anticipation de prix plus élevés à l'avenir, bien qu'elle puisse en fait indiquer que les positions longues ou courtes délaissent le marché du fait d'une baisse des prix. D'une manière générale, le volume des échanges est un excellent indicateur de l'ampleur de l'appui extérieur donné à un mouvement des prix sur le marché.