• back
  • 9.5.4-OPÉRATIONS DE COUVERTURE ET AUTRES-SPÉCULATION PAR LES OPÉRATEURS

  • header fr
  • Spéculation par les opérateurs

     
     
    Lorsqu'un opérateur affirme qu'il est entièrement couvert cela indique généralement qu'il détient une mauvaise position. Pour couvrir les coûts en tant qu'importateur ou qu'opérateur, on a d'autre choix que spéculer. Cette spéculation n'est pas toujours clairement courte ou longue, mais c'est le cas la plupart du temps. Les opérateurs jouent en fait sur les différentiels de qualité et de temps, et il s'agit là d'un type de spéculation différent.

    Un bonopérateur est un opérateur discipliné. Les opérations sont toujours enregistrées pour ce qu'elles sont. Un bon opérateur n'utilisera jamais une opération de couverture pour compenser une mauvaise transaction spéculative. Un bon opérateur ne mélangera jamais arbitrage de qualité et opérations sur différentiel.

    Avoir un livre de compte bien défini est plus facile à dire qu'à faire. Essayer de maquiller leurs positions, à savoir les faire apparaître meilleures qu'elles ne le sont, perd de nombreux opérateurs. Autre caractéristique d'un bon opérateur : la capacité à absorber une perte. Les opérateurs ne peuvent avoir raison tout le temps. Il leur faut simplement avoir raison 60 % du temps pour être rentables. Comme un opérateur passé maître dans son art l'avait dit il y a de nombreuses années de cela, un bon opérateur doit être capable de se couper un doigt avant de perdre la main, et se couper la main avant de perdre un bras.

    La capacité à absorber une perte et à aller de l'avant est une caractéristique essentielle des opérations en bourse, qui s'applique également aux exportateurs.