• back
  • 9.6.1-OPÉRATIONS DE COUVERTURE ET AUTRES-SPÉCULATION SUR PRODUITS DE BASE - INTRODUCTION

  • header fr
  • Spéculation sur produits de base - Introduction

     
     

    La spéculation sur marchandises consiste en l'achat et la vente d'un produit de base dans l'espoir que l'opération inverse apportera un bénéfice suite à un changement de la valeur du marché des marchandises. Les opérations à terme sur marchandises comportent un certain élément de spéculation pure, bien qu'il soit difficile d'estimer son ampleur.

    Tout au long des années 70 des niveaux d'inflation élevés et une incertitude entourant les taux de change ont été associés à une plus grande volatilité des prix fictifs des produits de base. Ceci a imprimé un élan phénoménal aux opérations de spéculation à terme, parfois appelées l'envers de la bourse. L'intervention des spéculateurs sur le marché à terme contribue à la liquidité du marché en question, essentielle pour éviter des distorsions de prix démesurées pouvant être causées par l'application ou la levée d'une couverture.

    Cependant, une spéculation excessive peut entraîner des fluctuations de prix plus marquées - les marchés présentent un excès à la hausse et à la baisse (les prix fluctuent davantage vers les extrêmes) - jusqu'à ce que l'excès des positions longues ou courtes soit finalement liquidé. En raison des attentes et de la volonté d'individus ou d'entreprises de prendre des risques, les spéculateurs visent à réaliser un bénéfice incertain grâce à leurs opérations sur le marché.

    Les spéculateurs peuvent former leurs attentes en matière de prix sur la base des cours à terme, du cours au comptant, des cours au comptant et à terme, voire sur la base du spread vertical, et prennent des positions qui reflètent leurs attentes sur les marchés.

    Certaines caractéristiques des bourses à terme attirent les spéculateurs. Elles comprennent la standardisation des contrats à terme, les coûts relativement modestes des transactions, et les financements initiaux comparativement peu élevés requis (effet de levier).